Commentaires

5 choses à savoir sur les décapants pour peinture

5 choses à savoir sur les décapants pour peinture

1. Décapants aux solvants ou sodiques ?

Il existe plusieurs types de décapants pour peinture donc voici les plus répandus :

  • Les décapants aux solvants : de par leurs solvants, ils ramollissent l'ancienne peinture pour l'éliminer plus facilement. On en trouve principalement sous forme de gel mais aussi en liquide. Ils sont efficaces mais demandent l'application de plusieurs couches pour un résultat optimal.
  • Les décapants sodiques : composés de soude caustique, ils sont plus puissants que les décapants aux solvants. C'est pourquoi ce type de décapant n'est pas adapté à toutes les matières. Il faut les laisser agir plus longtemps et ils doivent impérativement être rincés à l'eau.

2. Et les décapeurs thermiques ?

Moins connu que les décapants chimiques, le décapeur thermique est une sorte de pistolet à air chaud. L'appareil propulse de l'air chaud (la température avoisine entre 500 et 600°C) et décolle ainsi la peinture de différents supports. Si le coût à l'achat peut être élevé, il s'avère un investissement plus économique pour traiter les grandes surfaces. La bonne nouvelle ? Vous pouvez aussi utiliser un décapeur thermique pour dégivrer une serrure ou des canalisations ou encore pour déformer le plastique ou accélérer la prise de colles sur certains matériaux.

3. A chaque matière, son type de décapant

Pour choisir le décapant adapté à vos besoins, vous devez sélectionner un modèle en fonction de la matière à traiter et du type de peinture à décaper. Les décapants à base de sodium, par exemple, sont déconseillés sur le bois et l'aluminium car ils ont tendance à noircir ou tâcher ces supports. Certains modèles sont réservés au métal ou uniquement pour la pierre et la maçonnerie. Vous l'avez compris, il est impératif de demandez conseils à un spécialiste pour acheter un décapant adapté à vos besoins !

4. Les risques et conseils d'utilisation

Les décapants pour peinture sont des produits agressifs et peuvent être dangereux pour la santé. Contenant du chlorure de méthylène, l'utilisation de décapant chimique peut entraîner des brûlures en cas de contact avec la peau. L'inhalation des vapeurs peut aussi engendrer des maux de tête, des irritations de la gorge, des nausées et des étourdissements. C'est pourquoi ils sont à manier avec précaution.

Lorsque vous utilisez un décapant pour peinture, lisez attentivement la notice sur l'emballage et appliquez-le en extérieur. Si vous n'avez pas de jardin ou de balcon, veillez à ce que l'espace soit bien aéré et ventilé. Ouvrez les fenêtres, éteignez le ventilateur du chauffage et posez du ruban adhésif sur la bouche d'alimentation et de retour d'air. Munissez-vous de protection : lunette ou masque, gants en latex et vêtements usés. Enfin, veillez à ne rien manger ni boire ou laisser de la nourriture traîner au sein de votre espace de travail.

5. Des alternatives naturelles

Si l'utilisation de décapant chimique vous fait peur ou si vous ne souhaitez pas utiliser de produits chimiques et agressifs, il existe toujours des alternatives plus naturelles et écologiques et moins corrosives et abrasives. Bicarbonate de soude, vinaigre blanc, lessive de soude, cristaux de soude… Les recettes de décapant pour peinture sont nombreuses ! Vous pouvez, par exemple, vous inspirer de la préparation maison du blog L'atelier de la ressourciere.