Commentaires

Comment planter et cultiver la ronce commune ?

Comment planter et cultiver la ronce commune ?

Les caractéristiques de la ronce commune

  • Type: arbuste à fruits
  • Hauteur: de 2 à 5 m, de 5 à 10 m
  • Couleurs des fleurs: blanc, rose
  • Nom du fruit: mûre
  • Exposition souhaitée: ensoleillée, semi-ombragée
  • Type de sol: normal
  • Feuillage: caduc
  • Végétation: vivace
  • Assainissant: non
  • Variétés: Rubus fructicosus (Silvan, Géante des jardins, Triple Crown,etc), Tayberry

Origines et particularités de la ronce commune

Originaire d'Europe, la ronce commune (rubus fructicosus) est une plante vivace par ses tiges souterraines, mais qui produit aussi des tiges aériennes tous les ans, et qui ne fructifient qu'à partir de la deuxième année.

La plante rubus fructicosus possède des feuilles denticulées et produit des fleurs blanches ou roses. Les fruits sont d'abord de couleur rouge, puis noire lorsqu'ils atteignent leur maturité. Si la ronce commune est souvent considérée comme une mauvaise herbe, elle permet cependant la récolte des mûres et donc la production de confitures et autres friandises délicieuses…

Attention : la ronce commune (Rubus fructicosus), arbrisseau fruitier de la famille des rosacées, est souvent confondue avec le mûrier, car ils produisent le même fruit comestible et sucré, la mûre.
 

Utilisations de la ronce commune

La ronce commune, également appelée ronce des bois ou ronce des haies, donne de belles mûres qui se consomment crues ou cuites. On les retrouve dans les salades de fruits, de tartes, des sirops, des gelées ou encore des confitures.

Les fruits de la ronce se conservent très bien au congélateur. Elles peuvent aussi servir à fabriquer de la crème de mûre -qui entre dans la composition du kir-, du vin de mûres et du vinaigre aromatisé à la mûre.
 

Vertus de la ronce commune


Très prisée en phytothérapie, la ronce possède également des vertus médicinales :

  • Les feuilles séchées et les jeunes pousses de l'arbrisseau fermentées sont utilisées en tisanes pour leurs propriétés astringentes ; elles renforcent l'épiderme et les muqueuses par la réduction des sécrétions et des saignements.
  • La mûre aurait aussi le pouvoir de traiter des maux liés à la vessie (propriétés diurétiques et anti-inflammatoires).
  • Les mûres sont également des fruits très riches en vitamines B et C.
     

Plantation et culture de la ronce commune

Très rustique, la ronce commune supporte des températures allant jusqu'à -25 ou -30 °C, et apprécie les emplacements ensoleillés ou légèrement ombragés. En termes de sol, la ronce apprécie les sols plutôt sableux, humifères, profonds et suffisamment drainés.

Elle se plante de préférence en automne à partir de la fin septembre, mais la plantation de la ronce commune peut se faire jusqu'à la fin du mois d'avril. La floraison, quant à elle, a lieu au printemps, afin de donner des fruits, selon les espèces, entre juillet et septembre. La ronce commune est une plante que vous pouvez aussi bien faire pousser dans un verger, un massif, une bordure, un jardin d'ornement, mais également en lisière de bois.

La ronce commune ne demande aucun entretien, excepté un arrosage durant l'année qui suit sa plantation, et la taille, en hiver, des branches ayant déjà donné des fruits.
 

Maladies et nuisibles de la ronce commune

Plantée en pleine terre, la ronce commune connaît un ennemi redoutable : le ver des framboises, un petit coléoptère qui se nourrit de ses bourgeons et pond sa larve dans les fruits de l'arbuste. Vous pouvez prévenir ce carnage en aspergeant l'arbrisseau d'un mélange d'eau et de tanaisie quand les premiers bourgeons commencent à poindre. Vous pouvez également planter des plants d'ail à proximité de vos ronces : les vers des framboises ne supportent pas son odeur !