Brièvement

Comment planter et cultiver l'elaeagnus x ebbingei ?

Comment planter et cultiver l'elaeagnus x ebbingei ?

Les caractéristiques de l'elaeagnus x ebbingei

  • Type: arbuste
  • Hauteur: de 1 à 2 m, de 2 à 5 m, de 5 à 6 m
  • Couleurs des fleurs: blanc, crème
  • Nom du fruit: Baie
  • Exposition souhaitée: ensoleillée, semi-ombragée
  • Type de sol: bien drainé, pauvre
  • Feuillage: Persistant
  • Assainissant: Non
  • Variétés: Elaeagnus macrophylla, Elaeagnus pungens, Elaeagnus commutata, Elaeagnus augustifolia,…

Origines et particularités de l'elaeagnus x ebbingei

L'elaeagnus x ebbingei (chalef de Ebbing) est un arbuste de la famille des éléagnacées. Le genre elaeagnus comprend une cinquantaine d'espèces réparties sur plusieurs continents. Le mot elaeagnus vient de " elaeagnos ", qui signifie " olivier sacré " en grec ancien ; peut-être est-ce à cause d'une ressemblance des fruits des elaeagnus avec ceux de l'olivier, arbre lui-même consacré comme symbole de paix dans la Bible.

L'appellation vernaculaire de " chalef " (saule en arabe) désigne les elaeagnus en général, sans doute en raison de certains caractères communs (notamment au niveau des feuilles) avec les saules.

Visuellement, le chalef de Ebbing est un arbuste épineux de 2 à 3 mètres de haut (même si certaines espèces peuvent atteindre 5 ou 6 mètres). Le développement vigoureux de l'arbuste lui confère un port dressé et touffu. Son feuillage est très agréable : d'un vert profond avec des reflets grisés sur le dessus, et un revers argenté.
La floraison est automnale : les fleurs, en forme de clochettes allongées, petites et blanchâtres, se remarquent à peine à l'aisselle des feuilles, à la différence de leur parfum à l'odeur exquise de jasmin. Le fruit, en forme de ballon de rugby de 2 cm de long, est vert, puis rouge orangé à maturité, au printemps. Sa chair et sa grosse graine sont entièrement comestibles.

Plantation de l'elaeagnus x ebbingei


L'arbuste est plutôt indifférent à la nature du sol qui le reçoit (il tolère même les sols pauvres), tant que ce dernier est suffisamment drainé. En effet, le genre Elaeagnus peut compenser l'insuffisance d'éléments nutritifs du substrat par la faculté de ses racines, en symbiose avec des bactéries, à transformer l'azote de l'air en azote organique, indispensable à la croissance de la plante.
On le plante indifféremment au soleil ou dans une zone semi-ombragée. Sa bonne adaptation aux embruns et aux vents marins le prédispose à une situation de bord de mer. Ceci dit, il est présent partout en France, car il résiste bien aux grands froids (jusqu'à - 20 °C).
De manière générale, le chalef de Ebbing trouvera facilement sa place dans une haie, en topiaire, dans un massif ou une bordure, ou même isolé dans le jardin. C'est plus rare, mais il peut également être cultivé en bac ou en pot.

Entretien et arrosage de l'elaeagnus x ebbingei

Pour s'assurer une pousse sans surprise, on conseille un traitement antifongique préventif, vers la fin de l'hiver, en utilisant de la bouillie bordelaise. Un apport d'engrais organique en automne lui sera également profitable. Concernant l'arrosage, le chalef a besoin que la terre soit toujours un peu humide, pas il ne supporte pas que la terre soit trempée ou que l'eau stagne à son pied. De mars à octobre, lors de la période de luxuriance végétative, l'arbuste aura davantage besoin d'eau que le reste de l'année.
 

Maladies de l'elaeagnus x ebbingei

Le chalef de Ebbing peut souffrir de chlorose (carence en fer du sol) ou bien de psylles. Ces insectes se nourrissant de sève pourront être éradiqués par les coccinelles ou les syrphes. Si ces prédateurs naturels n'en viennent pas à bout, il faudra traiter l'arbre.