Commentaires

Comment planter et cultiver le nashi ?

Comment planter et cultiver le nashi ?

Les caractéristiques du nashi

Type: arbre à fruits
Hauteur: de 80 cm à 1 m, de 1 à 2 m, de 2 à 5 m
Couleurs des fleurs: blanche
Nom du fruit: nashi
Exposition souhaitée: ensoleillée
Type de sol: bien drainé
Feuillage: caduc
Entretien: arrosage modéré, facile d'entretien
Assainissant: non
Maladies: la tavelure
Variétés: Nijisseiki, Shinseiki, Hosui, Ya Li, Chojuro

Origines et particularités du nashi

Le nashi (pyrus pirifolia) est un poirier d'origine asiatique qui appartient à la famille des rosacées, et qui porte le même nom que ses fruits. On le retrouve en Chine, au Japon et en Corée ; dans les autres pays du globe, il n'est quasiment pas cultivé.

Le nashi est un arbre fruitier relativement petit (même arrivé à maturité, il ne dépasse jamais les 5 mètres de haut) qui ressemble beaucoup à un poirier -dont il est cousin-, notamment avec ses fleurs d'un blanc tirant vers le rosé dont il se couvre en avril.

Avec son port pleureur, ses jolies feuilles qui offrent des nuances magnifiques à l'automne, ses fruits colorés et sa petite taille, le nashi est un arbre fruitier qui joue à merveilles les arbres d'ornement dans un jardin ou un verger.
 

Le nashi, fruit du poirier nashi

Parmi la quinzaine de variétés d'arbres, le nashi est le seul dont les fruits possèdent tous la même forme arrondie. C'est pourquoi les novices confondent souvent la poire nashi avec la pomme. Mais, au goût particulier et à la texture croquante et fondante, le doute s'efface, tant les parfums subtils et sucrés du nashi rappellent ceux de la poire plus traditionnelle.

En plus de sa grande teneur en eau (88mg/100g), les valeurs nutritionnelles de la poire nashi sont surtout axées sur le grand apport de magnésium (35mg/100g) ainsi que de la vitamine C que ce fruit apporte. Son faible pouvoir calorique (58Kcal) en fait un allié des en-cas légers.
 

Plantation du nashi


Comme les poiriers communs, le nashi peut être planté à l'automne, pour un arbrisseau aux racines nues, ou au printemps, pour un spécimen vendu en pot. Cet arbre fruitier se plaît dans un sol bien drainé et non calcaire, avec suffisamment de soleil.

Le nashi étant un arbre assez rustique, il peut supporter le froid et des températures jusque -20°C.
A noter : pour une bonne pollinisation et donc une bonne récolte de fruits, il peut être intéressant de planter votre poirier nashi à côté d'un autre nashi ou d'autres poiriers dans un verger.
Les premières poires nashi font leur apparition en moyenne dans les deux ans après la plantation.
 

Entretien du nashi

Ce poirier asiatique ne demande qu'une période d'engraissement au début du printemps (griffez le sol au pied de l'arbre et apportez du compost) pour lui permettre de donner de beaux fruits.

En termes d'arrosage, le nashi ne vous demandera pas d'effort ; à moins que l'année de sa plantation soit spécialement sèche, auquel cas vous pourrez l'arroser un peu.
 

Taille du nashi

En fin de saison, le nashi a seulement besoin d'être débarrassé de ses bois morts. Un élagage de ses branches les plus jeunes l'aidera à une plus grande production de fruits.

Veillez également à cueillir quelques fruits pour éviter que les branches ne ploient sous leur poids.
 

Récolte du nashi

Une fois le nashi débarrassé de son éventuel surplus de fruits après la floraison, les poires sont récoltées depuis le mois de juillet jusqu'au début de l'automne. Il faut absolument cueillir les fruits à maturité car ils ne mûrissent plus une fois détachés de l'arbre. On dit donc que ce sont des fruits non climactériques.
 

Maladies et parasites du nashi

En toute logique, les maladies qui touchent le poirier nashi sont les mêmes que pour les poiriers classiques, à savoir :

  • Le carpocapse.
  • La tavelure.