L'information

Comment planter et cultiver un calathéa ?

Comment planter et cultiver un calathéa ?

Les caractéristiques du calathéa

  • Type: Plante d'ornement au feuillage décoratif
  • Hauteur: De 60 à 80 cm, De 80 cm à 1 m
  • Couleur des fleurs: jaune, blanche, orange ou verte
  • Exposition souhaitée: semi-ombragée
  • Type de sol: drainé, riche en humus
  • Feuillage: Persistant
  • Entretien: Arrosage fréquent
  • Assainissant: Non
  • Variétés: Crocata, lancifolia, makoyana, orbifolia, zebrina

Origines et particularités du calathéa

Le calathea orbifolia est une plante appartenant à la famille des Marantacées. Originaire des forêts humides d'Amérique du Sud (notamment du Brésil), cette plante ne peut être cultivée à l'extérieur dans nos contrées car elle ne supporte pas le froid.

C'est une plante d'ornement que l'on cultive essentiellement pour la beauté de son feuillage persistant : les feuilles du calathéa, qui poussent dans un angle de 90° par rapport aux tiges de la plante, peuvent en effet être vertes, marbrées, rayées, tachetées, rondes, oblongues, élancées, et de différentes tailles (entre 15 et 60 cm selon les espèces). Un vrai plaisir pour les yeux, d'où sans doute le surnom du calathéa de " plante paon " !
 

Plantation du calathéa


La plantation d'un calathéa doit être effectuée au printemps, durant les mois de mars, avril et mai. Ces plantes affectionnent la lumière tamisée : vous pouvez donc les placer près d'une fenêtre située à l'ouest ou à l'est, mais évitez à tout prix le soleil direct car la plante n'y survivrait pas, surtout en été. Il faut également éviter de placer la plante près d'un radiateur, car l'air serait beaucoup trop sec pour qu'elle puisse s'épanouir. Etant donné la croissance assez lente du calathéa, si vous voulez voir votre plante s'épanouir et durer, veillez à lui apporter de la chaleur et de l'humidité ; mais évitez à tout prix de l'exposer à des courants d'air ou des écarts de température importants.

Les calathéas sont des plantes vivaces qu'il est possible de planter : en jardinière, en bac, en pot ou encore en serre.

Le problème du calathéa est bien souvent l'air trop sec de nos appartements, il doit dans l'idéal être cultivé sous serre, mais l'air d'une salle de bain peut également lui plaire.

Arrosage du calathéa

Suivant les saisons, il faut ajuster les arrosages de votre calathéa pour ne pas qu'il dépérisse. L'hiver, contentez-vous d'un arrosage léger toutes les deux semaines : le dessus de la motte de votre plante doit se dessécher entre chaque arrosage.
En revanche, l'été, la motte doit toujours rester humide, arrosez abondamment tous les deux ou trois jours.

Le calathéa ne supporte pas l'eau calcaire, l'idéal est donc de lui fournir de l'eau de pluie, ou une eau adoucie.

Entretien du calathéa

Il est conseillé de rempoter la plante dès l'achat et chaque année, au printemps. Ajoutez des billes d'argile au fond du pot et un bon terreau.Si vous ne rempotez pas régulièrement votre calathéa, faites des apports d'engrais tous les quinze jours, uniquement pendant la période de croissance, au printemps et en été.

Pour rappeler à votre plante les pluies tropicales d'Amazonie, vous pouvez pulvériser de l'eau non-calcaire sur le feuillage, elle n'en sera que plus belle. Comme le calathéa est une plante dont les feuilles ont tendance à prendre la poussière, n'hésitez pas à passer un coup de plumeau et d'éponge humide dessus une fois par semaine.

Enfin, bonne nouvelle : aucune taille n'est nécessaire pour cette plante ! Veillez juste à retirer les fleurs et feuilles fanées quand il y en a.
 

Maladies du calathéa

Le calathéa craint particulièrement les cochenilles qui viennent se coller sous ses jolies feuilles. Il peut également être attaqué par les araignées rouges. Si vous détectez ces nuisibles, n'hésitez pas à traiter rapidement avec un insecticide.